Une nouvelle chronique de Pascal Sabourin ! Bonne lecture 
 
Ailleurs … La plaque mémorielle 1914-1918 de l'église Sainte-Croix de Bernay (Eure)
 
A l'occasion de mes pérégrinations normandes, j'ai découvert cette extraordinaire plaque mémorielle, un hommage original du clergé local aux soldats de la commune tués pendant le premier conflit mondial. (Photographie 1)
 
Bernay Ste Croix corrigé
 
Photographie : Pascal Sabourin
 
    L'horreur de la Grande Guerre (sobrement illustrée ici par l'interminable énoncé des 136 noms) a inévitablement atténué la fracture issue de la récente séparation des Eglises et de l'Etat. Et l'Eglise a tout logiquement participé à la pérennité du souvenir des victimes, nouveaux martyrs de la Patrie, en installant souvent en ses murs des plaques souvenirs, voire plus rarement des monuments aux morts.
Néanmoins, ici, la réalisation prend un caractère spectaculaire. Inaugurée en 1922 dans le bras nord du transept de l'église Sainte-Croix, elle s'inscrit pleinement dans le contexte spécifique du bâtiment, reconstruit à partir de la fin du XIVe siècle. Celle-ci a en effet récupéré en 1808 une bonne partie du mobilier en provenance de l'abbatiale du Bec ruinée par la Révolution. Et parmi celui-ci figurent 5 magnifiques plaques funéraires (pierres tombales, si on préfère) d'abbés de la fin du Moyen Age. La volonté évidente des décideurs de 1922 a été d'en réaliser une sixième, gigantesque, à la mode médiévale.
En réalité, le monument se compose de deux plaques : celle de gauche, représente un Poilu, celle de droite un ange tenant dans un linge le corps ressuscitant (ou plutôt l'âme) du défunt, au dessus de deux croix surmontées d'un casque Adrian ; entre les deux plaques, une statue de Jeanne d'Arc. Ce pastiche de pierre funéraire du Moyen Age finissant s'avère particulièrement réussi : tout y est, le visage apaisé du soldat, la main divine bénissante sortie des nuées, les pieds posés sur un lion (fort british, non?) qui a remplacé le petit chien de fidélité, les ornements architecturaux pseudo-gothique tardif . L'inscription inscrite sur un double phylactère ne manque pas de surprendre ( « Soldat du bon combat, j'ai conservé la foi / Juste juge, j'attends ma couronne de Toi » ) puisqu'elle interpelle directement, non pas le ''public'', mais Celui qui préside au Jugement dernier … ; quant à celle, latine, qui s'enroule sur le lion, (« ideo victor quia victima) sa signification laisse songeur puisqu'elle peut se traduire : « victorieux en effet, parce que victime » : victime de la sauvagerie des hommes, par conséquent martyr et triomphant de la mort ? Une formule chrétienne, certes, mais bien peu médiévale ...
 
La fiche détaillée de l'ensemble se trouve sur le site https://monumentsmorts.univ-lille.fr/.../bernay-dansleglise/
https://monumentsmorts.univ-lille.fr/monument/25906/bernay-dansleglise/?fbclid=iwar0itfmlexvprj96xbsz7eughwvqzi1mrfbuyq582xeyahmddgisd1zxrye"
 
Cette base de données, initiée par l'Université de Lille, visait à l'origine de dresser « un inventaire exhaustif des monuments aux morts pour la France et la Belgique » , un champ de prospection étendue aujourd'hui à « tous les pays du monde … pour inventorier … les monuments français en territoires étrangers » Une entreprise colossale, rendue possible par Madame (ou Monsieur?) Internet, et à laquelle chacun(e) peut participer : une démarche d'histoire citoyenne, en quelque sorte.
Les églises ardennaises semblent plutôt avares en plaques mémorielles, d'après ce que j'en sais. J'en rappellerai trois exemples. A Herbigny (2), il s'agit d'une simple liste des soldats morts pour la France pendant la Première Guerre mondiale – avec un ajout pour la victime de janvier 1945. A Foulzy (3), en revanche, c'est un ange qui protège les noms des victimes. Le dernier exemple est un cas particulier (mais loin d'être unique) : à Vireux-Molhain (4), cette fois, l'intitiave est venue de la famille, plus précisément de la mère du défunt.
 
 
 
Herbigny corrigé
(2)
 
 
Herbigny corrigé
 (3)
 
Herbigny corrigé
(4)
 
Photographie : Pascal Sabourin
 
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur.